Les questions des candidats libres au CAP Pâtisserie

Je vous partage les réponses que je donne à des personnes un peu perdues sur le CAP Pâtisserie. Dernière mise à jour 28/03/12

 

Existe-t-il une grosse différence entre l’entrainement que l’on peut faire chez soi et en situation avec du matériel professionnel ?

>Enorme, c’est pour ça qu’un stage s’impose en pâtisserie pour découvrir les fours, la plonge, le tour, les feux, les robots, les ustensiles indispensables…

Que faut-il exactement dans la mallette ?

>Pour la malette pour pouvez voir ici (sans forcément acheter ) mais au moins vous aurez une idée de tout le bazar qu’il faut.

http://www.eurolam-thiers.com/index.php?rubrique=71&prdt=452&idg2=79&page=1

ces outils qui ne vous serviront pas :

 Coupe Pâte Carré Rigide

Bague à Chocolat Manche Plastique 15

Fourchette à Tremper 3 Dents

Que faut-il exactement pour la tenue ?

> Pour la tenue : chaussures de sécurité blanche, pantalon pied de poule coton, veste de cuisine ou pâtisserie coton, toque, tablier blanc propre repassé coton.

Est-ce que vous pensez qu’il est utopique de penser réussir un tel cap en candidat libre ?

> Pour les candidats libres, je vais pas vous mentir ils sont mal vus des jurés car ils n’ont effectué aucun apprentissage en patisserie.

Après je vous conseil de faire des stages à fond pour apprendre des tours de mains appropriés, des mots qu’utilisent les pâtissiers, des décors traditionnels, et le plus important l’hygiène à avoir!…

Quand vous parlez de stage vous voulez dire que je me présente dans une pâtisserie en demandant si il serait possible de m’apprendre ?

>Oui, sincerement je crois que ça serait le mieux, ils ont toujours besoin de main d’oeuvre le samedi matin ou dimanche matin !

Est-ce que si on effectue des stages en pâtisserie le jury sera moins réfractaire ?

Malheureusement le jury ne saura pas que vous aurez fait un stage, mais il verra de lui même si vous avez des reactions ou des tours de mains de « pro », ils y a des trucs qui ne s’inventent pas autrement qu’en ayant passé du temps en labo

Est-ce que les produits pour désinfecter et laver sont les mêmes que l’on utilise quotidiennement ou bien ce sont des produits spéciaux à connaitre ?

>Non ! Ce sont des produits « compatibles » avec l’alimentaire. La javel est interdite en cuisine. Pas besoin de les connaitre specialement, je jour J ca se situera au niveau de la plonge.

Une question certainement bête mais par exemple lorsqu’il faut laisser reposer la crème pâtissière, est-ce qu’il faut la garder à côté de soi le temps qu’elle commence à refroidir avant de la mettre au frigo ou bien la mettre immédiatement au frigo ?

>Non ! Toutes crèmes ne doit jamais rester dehors, les bacteries se reproduisent à partir de 20min à air ambiant (et en + vous aurez besoin de votre plan de travail). Elles se mettent en chambre de refroidissement rapide et après au frigo.

Je ne savais pas qu’on partageait le four, comment procède-t-on alors ? Par exemple si il est déjà utilisé par d’autres personnes on peut l’ouvrir à tout moment ? Et dans ce cas comment on fait pour la température pour le réglage ? Si il s’agit de choux ils ne risquent pas de retomber si tout le monde peut ouvrir le four ?

>Ca fait parti de l’organisation, savoir communiquer avec ses collègues. C’est des four à soles donc pas de soucis, au fond du four les choux ne retomberont pas. C’est un four qui peut contenir 5 à 6 plaques 60x40cm par sole. Et vous serez que 3 ou 4 par sole, donc pas de soucis.

Il est réglé à 210/220 pour toute la journée ! Aucunes craintes pour les tartes car c’est leur température habituelle. Pour les génoises ce n’est que mieux, plus elle saisie moins elle sera sèche à l’interieur. Et 210° c’est une température moyenne, idéal pour toutes les patisseries, en dessous ça a tendance à sécher.

Est-ce que quand le jury nous prend à part cela veut dire qu’on doit laisser tout ce qu’on est en train de faire pour aller à l’écart ?

>Ils regardent où vous en êtes et vous demande si c’est ok pour les questions.  Vous pouvez lui dire non, je dois sortir un truc du four (si c’est vrai bien sur !!) Et vous laissez tout en plan ou remettez au frigo ce que vous etiez en train de faire. Ils vous emmenent à l’exterieur du labo pour les questions.

Aussi je me demandais pour les croissants comment faites vous pour les finir aussi tôt, de mon côté je fais la pâte puis je la laisse 2h au frigo, je fais mon tourrage puis je la remet 1h au frigo, je fais mon deuxième tourrage et de nouveau 1h au frigo et une fois façonnés je les laisse pousser 2h, est-ce que c’est bien la bonne méthode ?

> C’est enorme ce que vous me dites ;) Tout simplement parce que vous mettez la pate au frigo. Vous gagnez 1h30 si vous laissez la pâte pointer à air ambiant !

En gros : Petrissage 5 min, Pointage à air ambiant 30 min, Chassez l’air 2 secondes, mettre au frigo 20/25mn, beurrer+tourer 10 mn, remettre au frigo 25mn, tourer 5 mn, frigo 20/25 mn, abaisser la pate 5 mn (remettre au froid si vs voulez 20 mn), détailler les croissants + faconnage 20/25 mn et enfin apprêter pendant 1h en étuve (à faire coincider avec l’heure de pause)

Le fait de tout laver entre chaque opération ne fait pas perdre trop de temps ? J’ai tellement l’impression que le temps est déjà trop court pour tout faire :S

>Meme si ça prend du temps c’est obligatoire !! Je vous conseille de lire ça : http://www.cannelle.com/LABO/pdf/guide.pdf

Connaissez vous un bon livre de PSE qui répond bien aux questions posées durant les épreuves ?

> Pour le bouquin, je ne peux pas vous aiguiller la dessus, on en avait pas. Je m’en souviens juste que la prof nous avait recommandé le livre PSE de chez Vuibert. Je pense que tout livre se vaut car ce n’est pas orienté pâtisserie. C’est les trucs de base : gestes de premier secours, etc..

Doit-on se servir de laminoir lors de l’examen ou c’est manuel ? si laminoir, c’est un pour combien ?

>Vous pouvez si vous le voulez ! Mais le mieux reste à la main, niveau technique le jury est + complaisant avec qqn qui a abaissé sa pate feuilletée à la main. Il y a généralement un laminoir pour toute la salle 20-25 pers)

Y’a t-il un robot par personne le jour de l’examen ou tout doit être faire à la main ?

>Il y a un robot type kitchenaid par personne oui ! Et heureusement, petrir la brioche a la main c’est pas du gateau !

Le fondant est-il déjà semi fini (juste à rajouter le sirop de sucre) ou doit on le faire de A à Z ?

>Le fondant est déjà fait oui ! Il y a juste le mettre au point. Vous inquiétez pas vous aurez pas à le faire ! Peut etre si vous passez un BTM Patisserie ou Chocolaterie mais pas au niveau CAP

Vous souvenez vous des questions qui vous ont été posé à l’oral lors de l’examen ?

>Oula, ça remonte…pour la partie santé/hygiène/science j’ai eu « quels sont les habits indispensables du pâtissier ? » « Quel est le composant principal du beurre? » après je sais plus… Ensuite niveau technique pâtisserie j’avais eu « décrivez moi l’action de la levure lors de la pousse », j’avais eu à définir un mot type « abaisser » « tourer » …etc

 

De A à Z : Le CAP Pâtisserie

Parce que je fais face à une demande croissante de candidats libres ou autres qui veulent plus d’infos sur le CAP Pâtisserie

et parce que j’aurais de moins en moins le temps de leur répondre (grossesse + boulot)

mais parce que je ne veux pas qu’ils se sentent délaissés :

VOUS SAUREZ TOUT SUR L’EPREUVE PRATIQUE DU CAP PATISSERIE ! Youpi

I/ Comment se déroule l’épreuve succinctement

Il y a trois phases :

- La phase organigramme

Dès que vous arrivez (habillés, avec votre mallette et tout) on vous installe dans une salle avec le sujet et pendant 30 min vous devez remplir l’organigramme de votre journée. C’est pas une grande partie de la note mais cela révèlera au jury si vous êtes cohérents sur le papier et en réalité. Bien sur si vous voyez sur le tas que votre organigramme n’est pas cohérent vous pouvez faire autrement pendant l’épreuve, n’oubliez pas d’en faire par au jury et/ou vous justifier.

- La phase : à l’attaque !

Vous rentrez dans le labo, on vous montre votre espace de travail, vous sortez vos outils, ne les mettez pas en vrac sur votre marbre. Désinfectez-les (ça fais plus « pro », ca impressionne toujours les jurys) ensuite en fonction de votre espace si vous avez de la place mettez vos outils en dessous du plan, au dessus, au pire dans le frigo ! Rien sur le plan de travail, que vous désinfecterez aussi ! Nom de diou !

- La phase questions

A tout moment le jury vous prend à part 2 fois : 1 fois pour vous poser des questions d’hygiène et santé et 1 autre fois pour des questions d’ordre technique sur la pâtisserie.

II/ Dans les détails

I/L’organigramme

Exemple d’un organigramme, tiré d’un bouquin de cours, il est + ou – représentatif de ce que l’on attend de vous. (Cliquez pour voir en + grand)

Il comporte plusieurs défauts :

- il est en format paysage alors qu’à l’épreuve il sera en format portrait

- les horaires ici sont très/trop détaillés : simplement à l’epreuve ce sera par 30min. Si besoin, je vous le recommande, diviser les cases en 15 min ! C’est rare qu’on est besoin de 30 mn pour faire une pâte sucrée ! (munissez vous d’une règle le jour J)

-il indique les « epreuves orales » (= questions du jury) : c’est n’importe quoi ! Ne le mettez pas, vous aurez à peine la place de tout mettre déjà !

- l’entremet est monté après le repas et la tarte est faite avant le repas : personnellement j’aurais inversé. Tout simplement car il y a plus de points sur l’entremet autant qu’il soit bien pris ! En plus la tarte n’est (généralement) pas décoré donc sincèrement on s’en fout de la tarte !

Ses qualités :

-il est clair propre et concis (peut etre un peu trop ? les jurys aiment quand il y en a plus que pas assez)

-il y a bien les 4 colonnes correspondants aux réalisations + 1 colonne hygiene  : à savoir que l’organigramme type ne tient pas compte de la colonne hygiene, soit vous la rajouter, soit vous mettez des asterisques  en mettant en bas * = nettoyage du matériel et du poste

-il prend en compte le repas, attention le repas n’est pas forcément de 1 heure, ni de 12h30 à 13h30. Tout cela sera dit le jour J

- très bon point : il glace les eclairs à la fin ! Je dis oui ! Car, il sera bien brillant lors de la présentation de vos produits ! Si vous faites ça le matin, à moins que vous soyez une experte en fondant, il a de grandes chances pour qu’il craque et qu’il soit immonde à présenter.

-tout l’organigramme tourne autour des croissants et c’est ce qu’il faut faire, c’est ce qui rapporte le plus de point avec l’entremet.

-bon point : toutes les pates (croissant, génoise,pate sucrée, pate a choux) sont pétries ou faite dans la première heure et demie !

II/ L’épreuve en elle même

Il y a 4 composantes au CAP
-Les pâtes levées ou levées feuilletées : en gros il faut vous entraîner à fond sur les brioches (parisienne, nanterre, petites pieces, couronne..), croissants/pains choc )

-Les tartes : savoir faire toutes les pâtes sablées, sucrées, brisées + maitriser crème d’amande, ganache choc, bien présenter les fruits..

-La pâte à choux ou pâte feuilletée (soit l’un soit l’autre au CAP) : savoir maitriser la cuisson du caramel, mettre au point le fondant, avoir une homogénéité dans la taille des produits, bien dresser à la poche. Pour la pate feuilletée, bien savoir tourer selon les regles de l’art ;)

-L’entremet, généralement c’est soit une charlotte soit un fraisier ! donc maitriser la bavaroise avec gélatine, maitriser la crème mousseline…et la déco au cornet !

Important pour tout ce qui est fours et étuves : vous partagez avec vos petits camarades. Vous êtes 3/4 par four, j’entends déjà dire « mais comment on fait les choux vont retombés si tout le monde ouvre le four ! ». Non, ce sont de grands four à soles de 5/6 plaques environ, si vous mettez vos choux au fond, n’ayez crainte. Mais essayez de synchroniser avec les autres.

III/ Les questions

Par deux fois, les jurés regardent où vous en êtes et vous demande si c’est ok pour les questions.  Vous pouvez leur dire non, je dois sortir un truc du four (si c’est vrai bien sur !!)

Et vous laissez tout en plan ou remettez au frigo ce que vous etiez en train de faire. Ils vous emmenent à l’exterieur du labo pour les questions.

Une fois pour des questions de santé et hygiène et un autre fois pour des questions sur des termes techniques de la pâtisserie (definition de mot : abaisser, tourer, candir, apprêt…, savoir décrire un tour de main, comment sait-on que les croissants ont bien poussé…)

SUITE AU PROCHAIN EPISODE : LES QUESTIONS TYPES POSEES PAR LES CANDIDATS LIBRES.

CAP Pâtisserie, examens écrits !

Hé voilà les petits amis ! Le CAP est fini ! Les examens écrits sont passés : enfin, je n’avais qu’à passer les domaines professionnel c’est à dire PSE et Approvisionnement et Gestion des Stocks.

PSE :

on est tombé sur…un peu de tout, vous voyez c’est le genre de sujet où l’on a un topo genre

« Bidule a 150 ans, il est carreleur 6 ans d’experience, il est très fatiguée car un jour il travaille de 5h à 12h et un autre jour de 12 à 23 h, sa femme veut un enfant mais pas dans ses conditions et en plus il s’est cassé le pieds et il est pauvre ! »

Donc on a eu des questions sur : le rythme du sommeil, les conséquences que ca implique dans la vie de tous les jours, les contrats de travail, les blessures au travail, le budget …

 

Appro. et Gestion des Stocks :


Techno : Origine farine, origine fécule, role du lait et de la creme + composition, avantages et inconvénients des ovoproduits…

science : les micro organismes, les mesures d’intensité (watt, volt..), definition d’un porteur sain etc, des petites cases à cocher..

gestion : extrait de compte de résultat à compléter, tableau des dépenses et charges à compléter

 

 

 

Franchement c’est pas bien compliqué ! (Je crois, où alors je n ‘ai rien compris !)

A bientôt pour les résultats ! Vers le 10 juillet apparemment !

 

 

 

Quelques nouvelles givrées…

Les fêtes passées… Les pâtissiers peuvent se reposer un peu ! Je peux enfin trouver le temps de vous poster des photos des bûches que j’ai réalisé (totalement ou en partie) en entreprise :)

Voilà, les 4 bûches que nous avons degusté à Noel :)

A gauche nous avons une bûche Royal : Biscuit Amande, surmonté d’un croquant praliné feuilletine et d’une mousse chocolat.

Ensuite nous avons la bûche Poire Belle-Hélène : Génoise, Mousse Choco, Morceaux de Poires Belle Hélène et Mousse Poire. Un régal !

Plus à droite il y a la bûche Tiramisu : Biscuit amande imbibé de sirop au café surmontés d’une mousse mascarpone (c’était la premiere fois que je le faisais et ma memoire est vague quand à la fabrication de cette « mousse » !)

Et pour finir la divine bûche Fruit Rouges : Génoise Blanche, Biscuit imprimé sur les côtés, Insert Vanille et Bavaroise Fruit Rouges.

Bien sur nous avons fait d’autres bûches telles que : la Foret Noire, la Fraise, les Bûches Pâtissières bien entendu…

Récemment, je suis allée en cours à l’EPMT, nous avons fait un TP sur le thème de la galette des rois et la St Valentin. Nous avons fait une Brioche Bordelaise, c’est la galette du Sud en somme, une couronne aux fruits confits et décorés avec ceux-ci aussi.

Et un joli macaron en forme de Coeur, mousseline pistache et framboises, ça aurait pu être un régal si j’aimais la pistache ! ahah. De toute façon moi, s’il n’y a pas du chocolat …

Voici mon oeuvre (un peu de vantardise des fois ça fait pas de mal) :

Et voici donc les dernières news !

Patissierement vôtre, ahah.

A bientôt,

TP à l’EPMT (ça rime)

Quelques photos du TP du 2 décembre 2010 à l’EPMT, avec Mr Fumichon et Mr Chaisnay.

Au programme : 16 croissants, un Millefeuille et un entremet Royal

Réalisations finales !

Mignons tout plein !!

Le mien est celui de droite :)

La dacquoise pour le Royal

Montage de l’entremet avec le croquant..

Les petits pâtissiers au travail…!

Beurrage et tourage du croissant par des mains expertes ;)

Voilà ces quelques photos en direct pas très live de l’EPMT, je ne retournerai pas avant le 11 janvier à l’école donc passez de bonnes fêtes. J’espere vous mettre quelques photos de mes bûches réalisées en entreprise.

A bientôt !!


En direct de l’EPMT

Pour ceux qui n’étaient pas au courant, j’ai intégré cette année l’Ecole de Paris des Metiers de la Table en CAP Pâtisserie. Ça a été un grand changement pour moi qui venait de filière littéraire où l’on grattait beaucoup de dissertations et autres devoirs inutiles. J’apprends petit à petit un métier passionnant, et ce grâce (et surtout) à mon maître d’apprentissage.

Lorsque que l’on est en Contrat de Professionnalisation, on est peu de temps à l’école ( 4 fois dans le mois ou 6 les mois fastes). On y apprend pas vraiment la technique professionnelle mais plutôt une manière, un tour de main que l’on pourrait reproduire chez soit avec des recettes en petites quantités (bien loin des 4 litres de crème pâtissière à réaliser en entreprise !).

Ceci étant, je voulais vous faire partager quelques photos de mes réalisations en cours de Travaux Pratiques à l’EPMT!

18 Novembre 2010 (Mes 21 ans !) : au programme, Eclairs café et Pithiviers

(Survolez les photos pour les commentaires)

Je n’ai pas mis de photos de la réalisation de la pâte feuilletée, la prochaine fois :)

J’espère que ces photos vous aurons plu !

A bientôt !

Bientôt la fin du BTS AGTL

Me voici en phase terminale… de révisions bien sur ! La semaine prochaine débute les oraux : d’espagnol dans un premier temps et d’anglais ensuite. Dans deux semaines viendra les écrits suivi de l’oral de conduite de projet.

ephQue tirer de ces deux ans en BTS Animation et Gestion Touristiques Locales  à l’EPH ?

On va commencer par la formation.

Il faut savoir que pour moi ça a été un coup de cœur d’entrée de jeu, pratiquement tout me plaisait, avec pour matières favorites : analyse spatiale, français, technique touristiques… J’ai adoré cette culture générale que l’on nous apprend, tant géographiquement, que artistiquement que littérairement…Que sais-je encore !

La première année a été géniale mais très éprouvante ( beaucoup de stages, peu de vacances, pléthore de devoirs…). On a appris plein de choses, toujours super intéressantes.

Malheureusement, la deuxième année a été pour moi un vrai fléau. Moi qui déteste que quelqu’un se répète…Cette fin de BTS a été un ramassis de vieux trucs déjà dit, du réchauffé. Vraiment cela ne sert à rien ! En gros, ça a a été des études d’annales ! Je me suis donc beaucoup ennuyée et donc : sèches obliges et naissance du dégoût du tourisme.

L’EPH maintenant..Que dire, si ce n’est que les profs sont tous très bien, tous examinateurs et correcteurs à l’examen final. Bien sur, il y en a que vous verrez très souvent (une fois par jour) ceux-là il faut les mettre dans sa poche !

Le secrétariat et la direction : nul. Secrétariat aussi aimable qu’une poubelle (qui pue), qui se contredit tout le temps même sur des choses très importantes (inscription au BTS !),qui cause tout le temps au téléphone avec leurs cop’s…Bref, ça ne change pas trop de la fac ! Ça fout mal pour une école privée ! Direction : quand la reine est dans les parages…(je cherche une rime) tout le monde s’écrase ? Pas terrible ! J’en trouverais une mieux promis !

L’année prochaine en pâtisserie…

pate-brownie

Je suppose que vous l’aviez remarqué, mon blog est de plus en plus axé vers la cuisine et la pâtisserie. C’est donc sans surprise que je vous fait part de mon petit coup de folie et de passion : après mon BTS Tourisme je m’orienterais vers un CAP Pâtisserie en un an !

J’ai déjà effectué des recherches pour un maître d’apprentissage : elles ont été fructueuses ! J’ai rencontré un boulanger-pâtissier à Bois-Colombes (92) à 4kms de chez moi, il m’a paru très ouvert et bon pédagogue. Mais surtout il est examinateur à l’épreuve finale ! Quant à lui, il m’a trouvé très motivée ! Héhé.

crepe

Pour mon école, j’ai été accepté au CEPROC (Paris 19ème), mais j’attends en ce moment de passer un entretien de motivation à l’EPMTTH (Paris 17ème). Bref, en tout cas, je suis très contente d’être sur la bonne voie !

Je commencerai mon contrat d’apprentissage le 1er août 2010 et l’école début septembre !

J’ai assez hâte d’y être pour voir si j’en suis capable. Car les horaires tenez vous bien : 5h-13h en pâtisserie ! Je vais devoir me faire face pour me lever ! Mais je suis confiante.

Ça va vraiment me faire du bien, un changement radical en somme… Passer de réflexions sur des sujets touristiques à la réalisation d’entremets et autres gâteaux ! J’adore.

Pâtisseriement vôtre !

En bonus, un site que j’aime : Cakespy

muffins-chocolat-banane

Que de boulot !

J’ai un peu délaissé ce blog ces temps-ci…La faute aux questions ! Questions sur ce que je veux faire de ma vie et bien d’autres encore !

Je me questionne sur :

  • les études : est-ce que je poursuis en médiation culturelle à la Sorbonne ? Est-ce que je fais tout pour entrer en CAP Pâtisserie ? Année sabbatique à la conquête de l’Amérique ? Trop de choix !
  • Le BTS dans lequel je suis actuellement : qu’est ce qu’il m’a réellement appris ?
  • Je suis aussi pas mal prise par les contrôles et autres oraux et interros ! En français, tout est question de « Génération(s) » (un des thèmes du BTS avec « Détour »), en anglais nous sommes en Australie à la rencontre des aborigènes, en espagnol on est dans les Caraïbes (pas mal !), En techniques touristiques on étudie les voies vertes et véloroutes…j’en passe et des meilleurs.

Mais, ce sur quoi je me questionne le plus, c’est le projet de ma vie : mon salon de thé/café-librairie

Il y a tellement de formalités !

Obtenir un CAP Pâtisserie pour créer ses propres chef d’oeuvre, avoir une licence II si on veut vendre de la bière, réflechir à la forme juridique que l’on veut (SARL, EURL, EI…), élaborer une étude de marché… Pourquoi c’est aussi dur et long en formalités ?

Je ne me découragerai pas en tout cas, car je veux mon commerce, être paisible avec mes clients, lire et lire durant les période creuse, faire le ménage pour que tout soit propre pour le lendemain…Bref je suis motivée pour l’instant et tout va bien. J’attendrai.J’étudierai.

Je rajoute quelques photos de ces semaines qui m’ont bien plu, en rapport avec mes cours de français :

marlon-brando-equipee-sauvage

La-fureur-de-vivre-james-dean

James Dean et Marlon Brando (en haut), icônes des Blousons Noirs

les-blousons-noirs

Les Blousons Noirs, rebelles des années 1950

Sympa non ?! J’aurais aimée être une blousonne noire !

Dans le bus, on valibus !

Bouche_de_métro

Ahah, qui n’a jamais lu cette phrase à Paris, vraiment nulle d’ailleurs, je ne supporte plus ce jeu de mots vraiment débile. Mais c’est pas pour critiquer que je viens faire un article, c’est pour vous expliquer quelque chose qui peut être vous fera voir votre titre de transport autrement !

J’ai appris récemment en cours de Droit ce qu’on encourait réellement (au delà d’une amende plus ou moins conséquente ) quand on ne valide pas notre ticket de transport ou notre carte Imagin’R.

Ca m’a vraiment bluffé, je ne savais pas du tout jusqu’où ca pouvait aller le Droit quand même…

Je vais reprendre la petite histoire de ma prof, ça sera tellement plus clair et en plus elle est cool !

Imaginons, il pleut vous êtes pressé, vous vous dirigez vers la bouche de métro la plus proche : et là vous glissez dans les escalier juste avant de passer au tourniquet car les marches étaient glissantes et un peu usées. A qui pouvez vous vous plaindre ? Malheureusement qu’à vous même ! Tant que vous ne passez pas les tourniquets vous n’êtes pas dans le métro ni dans les parties communes ! C’est juste tout bête mais c’est vrai, c’est de votre ressort si vous êtes tombé…

Disons maintenant que vous vous cassiez la gueule dans les escaliers menant cette fois vers la rame du métro (vous êtes donc passé par le tourniquet, vous avez validé votre titre de transport…). Vous êtes tombé à cause de quelques chose : flaque d’eau ou de vomi ( ca dépend l’heure ..), marche très usée etc. Si vous pouvez prouver que quelque chose à entraver votre marche : la RATP est responsable ! Mais si encore une fois vous êtes tombé car vous n’êtes pas doué : c’est votre faute !

Enfin, bref, vous arrivez tant bien que mal à monter dans le métro..toujours votre titre validé à la main, mais là le métro freine brusquement vous entrainant  par terre : vous vous cassez la cheville ! Oh non ! Vous inquiétez pas car si et seulement si vous avez validé votre titre de transport : vous pouvez vous plaindre et gémir autant que vous le voulez à la RATP et même les assigner en justice ! Youpi !

Malheureusement, si vous fraudez et qu’il vous arrive un accident dans le métro ou dans les partie commune, vous ne pourrez vous plaindre à personne ! Et je sais que vous aimez vous plaindre …alors pensez-y ! On sait jamais, un accident est si vite arrivé !

J’adore ces cours et cette prof !